jeudi, 24 août 2017
Accueil arrow Nos Acquis

Menu principal

cyber.jpg
 
Bienvenu(e) sur le siteweb de l'Association Tin Tua
Nos Acquis Version imprimable Suggérer par mail
Index de l'article
Nos Acquis
Page 2
Page 3
Page 4
Page 5
Page 6

APERCUS SUR LES ACQUIS DE TIN TUA

 

ACQUIS GENERAUX

1) Renforcement des liens sociaux

L’accessibilité, l’acceptabilité et la décentralisation des programmes et activités de Tin Tua favorisent un regain de la culture traditionnelle de solidarité sociale, aujourd’hui menacée d’extinction. Cette dynamique profite énormément aux femmes dont les relations de connaissances s’intensifient au fil du temps.

2) Renforcement de l’éveil des communautés en matière de développement

 Les programmes de Tin Tua  ont énormément contribué au processus d’éveil des communautés en matière de développement en accélérant la découverte de la problématique du développement tant social qu’économique des localités, et en étoffant le regard rationnel des communautés sur les enjeux de leur développement. Cela se traduit par l’appropriation de la philosophie et de l’action de Tin Tua tant soulignée par les deux  dernières évaluations externes (2006 et 2008).

 

3) L’autonomisation des  Diema

De 1994 à 1996, Tin Tua a favorisé la création des Diema qui sont au nombre de 17.

Le parcours des Diema se lit à travers plusieurs évolutions.

 

- Développement des capacités opérationnelles et des compétences organisationnelles et techniques dans la conduite des activités de Vie Associative et de Gestion Administrative et Financière :  Avec la stratégie de transfert des compétences engagée par Tin Tua depuis 1994 et le principe d’action reposant sur la Participation, la Responsabilisation et l’Appropriation, les Diema ont progressivement forgé et consolidé leurs capacités et leurs compétences qui font d’eux des structures paysannes détentrices des qualités techniques que requiert le développement local durable et des opérateurs confirmés du Fonds pour l’Alphabétisation et l’Education Non Formelle (FONAENF).

- Renforcement  des ressources financières et matérielles : Partis presque du néant, les Diema se sont progressivement  constitué des ressources financières et matérielles leur permettant d’assurer leur fonctionnement.

- Diversification des domaines d’intervention : Partis de l’alphabétisation fonctionnelle en langues nationales, les Diema exécutent des programmes d’éducation bilingue langues nationales- français (CBN et ECB) sur la base de la « méthode Tin Tua d’enseignement- apprentissage du français, langue seconde », des programmes de formation en culture Scientifique et Technique (CST), des programmes spécifiques de lutte contre la pauvreté (agriculture, élevage, maraîcheculture, BCV, GMV, AGR)  et des programmes de décentralisation en contexte de développement local (Vie associative).

- Accroissement du nombre des groupements : Le dynamisme imprimé sur le terrain par les Diema  a eu pour effet de favoriser l’accroissement du nombre de leurs groupements villageois partenaires. De nos jours, les Diema ont investi tous les espaces sociaux de la région de l’Est du Burkina et des zones à la lisière de ladite région.

- Institution sociale des Diema : Les efforts déployés par les acteurs des Diema et des groupements villageois, et par le Siège de Tin Tua et les Partenaires Techniques et Financiers ont fait des Diema des structures paysannes ayant une énorme et solide base communautaire et  revendiquées par les communautés de la région de l’Est, pour le moins.

 

Les Diema qui sont devenues des structures autonomes sont perçus par les communautés de la région de l’Est du pays comme « un programme communautaire qui crée l’espoir au sein de populations luttant pour leur bien-être ».   Ils ont créé leur Fédération en août 2008.