mercredi, 26 juillet 2017
Accueil arrow Présentation

Menu principal

cyber.jpg
 
Bienvenu(e) sur le siteweb de l'Association Tin Tua
Présentation Version imprimable Suggérer par mail

Présentation de l’ATT

L’association Tin Tua est une organisation non gouvernementale de développement qui travaille dans le Gulmu. « Tin Tua » signifie en gulimancema, langue parlée par les gulimanceba (gourmantchés), « Développons-nous, nous-mêmes ». Le Gulmu est la région Est du Burkina Faso. Il comprend cinq (05) provinces : la Gnagna (chef-lieu Bogandé), le Gourma (chef-lieu Fada N’Gourma), la Komondjari (chef-lieu Gayeri), la Kompienga (chef-lieu Pama), la Tapoa (chef-lieu Diapaga). La Komondjari et la Kompienga proviennent du découpage de l’ancienne province du Gourma en trois provinces.

 

La création de Tin Tua a été précédée et préparée par le programme d’alphabétisation au Gulmu (P.A.G.). Le P.A.G. a commencé ses activités en 1984 par une étude sociolinguistique visant à déterminer le parler central du gulimancema pour la rédaction des documents didactiques et par la collecte des textes de tradition orale devant servir de banque de textes de lecture pour les premiers alphabétisés. L’alphabétisation proprement dite a démarré en 1985-1986 avec 33 centres dans les 3 provinces de la Gnagna, du Gourma et de la Tapoa. Le P.A.G. exerçait ses activités sous la tutelle institutionnelle de la Sous-Commission Nationale du Gulimancema dont les attributions étaient et demeurent culturelles : étude de la langue ; enseignement de la langue ; collecte de la tradition orale. Au bout de trois campagnes d’alphabétisation le développement et la diversification des activités du P.A.G. étaient devenus incompatibles avec les statuts de la sous-commission du gulimancema, ce qui a motivé la création de l’ATT en 1989 par les personnes alphabétisées du P.A.G., les membres de la sous-commission du gulimancema et des étudiants invités à l’Assemblée Générale constitutive. Reconnue comme O.N.G. par le récépissé de déclaration délivré par le Ministère de l’Administration Territoriale portant le N°AN-VIII-29/PGRM/HC du 25 juin 1991. Elle est inscrite sous le numéro 00189/MFP/MSCP/SG/DG/-COOP/BSONG le 31 août 1992 au registre des organisations non gouvernementales du Burkina Faso. L'association Tin Tua est membre du secrétariat permanent des Organisations non gouvernementales (SPONG).

 

I - Choix fondamentaux

L’ATT croit au droit de toute personne à une vie digne dans toutes les dimensions de sa personnalité : depuis ses besoins élémentaires jusqu’à la culture, la liberté, la justice et le respect des droits humains. 

L’homme constitue la base et la finalité du développement. Pour son épanouissement, il a non seulement des besoins économiques, sociaux mais aussi des intérêts culturels et des aspirations spirituelles et esthétiques, car le développement est surtout la résultante d’un ensemble de facteurs en interaction. 

Le développement est l’affaire des individus et des groupes d’individus formant la communauté. C’est pourquoi toute action en la matière suppose la participation de la majorité des personnes concernées. Il appartient donc aux populations locales de déterminer, à partir de leur culture, ce que doit être le développement et la façon d’y parvenir en fonction de :

  - leurs besoins essentiels (physiques, économiques, sociaux, spirituels, etc.) aussi bien au plan individuel que collectif,

  - leurs moyens et leur degré de mobilisation

 La participation à toute action de développement suppose :

  - l’implication et la responsabilisation du plus grand nombre de bénéficiaires dans la prise de décision concernant leur communauté ;

  - la création d’unités d’action favorisant cette responsabilisation. 

Dans ses activités l’ATT part toujours des besoins de la base et veille à ce que celle-ci soit associée à tout le processus de mise en œuvre et d’exécution de tous les projets de développement. Les organes de l’ATT sont au service des groupements à la base.

La gestion des biens communs doit être transparente. L’ATT développe pour cela un système de communication qui permette la circulation ascendante, descendante et horizontale de l’information. Elle veille également à la répartition équitable des biens et des moyens de production communs entre ses membres afin que chacun puisse se prendre en charge, s’auto-développer et participer au développement de l’entité à laquelle il appartient. 

Le développement est rarement le résultat d’une somme d’actions isolées et sporadiques. Au contraire, ces dernières sont souvent sources de déséquilibre et de perte d’énergie. Le développement doit donc être intégré et chaque action programmée est planifiée en prenant en compte plusieurs secteurs d’activités. L’ATT en tenant compte des domaines d’activités de ses membres axe son action à la fois sur : le développement agricole, la conservation des ressources naturelles, la santé, l’eau, le crédit, les entreprises non agricoles, le développement des infrastructures locales, la formation et l’éducation. 

Les femmes et les jeunes constituent la frange la plus importante et la plus sensible de la population du Gulmu. Dans la division traditionnelle du travail, elles doivent assurer la reproduction et les travaux ménagers mais aussi participer à la production. Pour surmonter les désavantages historiques dont souffrent les femmes en matière d’éducation, de position sociale, de charge de travail, Tin Tua développe des stratégies de développement permettant de reconnaître et de surmonter ces déséquilibres.

II - Objectifs de l’Association Tin Tua

L’ATT s’est fixée comme objectifs d’accompagner le processus d’auto-promotion en portant une attention particulière aux femmes et aux jeunes.

L’ATT vise notamment à :

  - poursuivre la lutte contre l’analphabétisme à travers son programme d’alphabétisation dans le Gulmu (P.A.G.).

  - travailler à la création d’un environnement lettré par le développement d’une littérature en langues nationales gulmancema.

  - promouvoir, organiser et aider les groupements de personnes néo-alphabétisées, femmes et jeunes en particulier, à se prendre en charge par des actions d’auto-développement.

  - Assurer la formation technique, civique et pratique des villageois néo-alphabétisés dans des centres de formation spécialisée.

  - Soutenir financièrement et techniquement la réalisation de projets entrepris par les paysans formés.

  - promouvoir et favoriser le développement des activités économiques, sociales et culturelles.

  -Rechercher, adopter et diffuser en milieu paysan des technologies appropriées dans les domaines de la lutte contre la   désertification, de l’amélioration de l’habitat, de la santé, de l’élevage traditionnel, de l’artisanat, de la sécurité alimentaire… 

Le personnel de l’ATT devra allier sa formation professionnelle à une forte motivation vis-à-vis des problèmes de développement au Gulmu. Le personnel de l’ATT est conscient de la complexité et de l’ampleur des problèmes du Gulmu qui exigent une collaboration avec les autres organisations de développement et les services techniques, dans le but d’échanger et d’entreprendre des actions de développement en commun.

 

III - Organisation de l’Association Tin Tua

L'Association Tin Tua est organisée de la manière suivante :

      - l’Assemblée Générale (A.G.)

      - le Conseil de Gestion (C.G.)

      - le Bureau Exécutif (B.E.)

      - le Secrétariat Exécutif (S.E).

      - les Diema

      - les Groupements Tin Tua (G.T.T.)

 

III - 1. L’Assemblée Générale regroupe les représentants de tous les groupements organisés au sein des Diema.

Le nombre des représentants est défini selon des quotas. En dehors des délégués désignés en fonction des quotas tout membre d’un groupement peut assister sans voix délibérative et à ses frais aux travaux de l’Assemblée Générale. Elle se réunit au moins une fois par an. 

III - 2. Le conseil de gestion est composé des membres du bureau exécutif, des présidents des Diema, d’un représentant de la sous-commission du Gulimancema et des responsables des départements techniques au siège de l’Association Tin Tua. Le conseil de gestion se réunit une fois par trimestre et chaque fois que les circonstances l’exigent. 

III - 3. Le bureau exécutif. Il est composé de 16 membres. Chaque Diema doit être représenté dans le bureau exécutif.

Le bureau exécutif se réunit au moins une fois par trimestre. 

IV - 4. Le Secrétariat exécutif est le siège de l’ATT. Il est dirigé par le secrétaire exécutif dont les attributions statutaires sont :

      - supervise l’exécution et la gestion des activités de l’ATT

      - veille au respect des statuts et des règlements et à l’application des décisions prises par le conseil de gestion

      - représente l’ATT auprès de l’Administration et des autres partenaires

      - assure les relations avec les autres partenaires 

      - signe les documents importants de l’ATT (contrat de travail, notes de services, circulaire, etc.)

      - coordonne l’élaboration des plans quadriennaux de développement de l’ATT 

Le secrétariat exécutif comprend quatre départements :

      - Education de base

      - Sécurité alimentaire

      -Développement institutionnel et décentralisation

      - Administration – finance - comptabilité

 V - 5. Niveau Diema

Le Diema est traditionnellement une unité administrative autonome dont le premier responsable est élu par un collège des sages et non nommé par un autre chef. Un Diema dans l’organisation de Tin Tua est « une union de douze (12) groupements au moins, géographiquement proches et qui manifestent la volonté d’être et de travailler ensemble ». Le Diema ne correspond ni au découpage administratif actuel ni au découpage traditionnel (cantons).

 A ce jour, il existe 15 Diema juridiquement reconnus, oeuvrant pour le bien être des populations de leur zone  et reconnus comme opérateurs privés.

 Les 15 Diema sont composés d’environ 500 groupements à la base, regroupant en leur sein 9 408 membres dont 51% de femmes (soit 4 772). 54% de ces membres sont alphabétisés.

Pour une autonomie de gestion, les Diema disposent d’un certain nombre d’infrastructures, d’équipements et de ressources humaines formées pour la bonne marche de leurs activités.

 

L’administration de chaque Diema comprend :

    - 1 responsable de Diema (élu non salarié)

    - 1 secrétaire / comptable

    - 1 chargé de mission

    - 1 gardien-magasinier

 

Les quatorze (15) Diema sont :

 

Province de la Gnagna:

  • Diema de Bilanga
  • Diema de Boukargou
  • Diema de Kogoudou
  • Diema de Manni
  • Diema de Piéla

 

Province du Gourma:

  • Diema de Fada
  • Diema de Matiakoali

 

Province de la Komondjari:

  • Diema de Gayéri
  • Diema de Haaba

 

Province de la Kompienga:

  • Diema de Pama

 

Province de la Tapoa

  • Diema de Boagidigou
  • Diema de Botou
  • Diema de Kantchari
  • Diema de Logobou
  • Diema de Tambaga

 

Au niveau de chacune des cinq (5) provinces, il y a un(e) représentant(e) provincial(e) choisi(e) parmi les agents du siège qui représente l’ATT devant les autorités administratives et les partenaires techniques provinciaux, et qui est chargé(e) également du suivi-appui des activités agro-sylvo-pastorales. 

Les représentants provinciaux, les responsables des Diema, les animateurs et les coordonnateurs d'alphabétisation ont la charge du suivi-appui des activités d’animation, d’alphabétisation et de développement.