samedi, 29 avril 2017
Accueil

Menu principal

cyber.jpg
 
Bienvenu(e) sur le siteweb de l'Association Tin Tua
Mariage précoce et rapt : un ancrage culturel à déraciner Version imprimable Suggérer par mail

leaders_vbg1.jpg

Dans la stratégie de mis en œuvre des activités du projet de réduction des Violences Basées sur le Genre, l’ONG Tin Tua a décidé de s’appuyer sur un ensemble d’acteurs pouvant contribuer au processus de changement de comportement.

Les pratiques de rapt et de mariage précoce/forcé dans la région de l’Est constituent des violences faites aux femmes. Ces pratiques ont un ancrage historique et culturel. Le processus de déconstruction des mentalités se veut inclusif. Tout au long du projet, les services techniques décentralisés, les leaders communautaires seront mis à contribution. La première mission pour TinTua a été de les informer pour une implication réelle et une adhésion totale et ce dans chacune des trois communes que sont Piéla, Bogandé et Majoari.

leaders_vbg2.jpg

Des facilitateurs communautaires, au nombre de 06, ont été formés pour vivre dans la communauté et susciter l’engagement des populations à abandonner le rapt et le mariage précoce. En plus des thèmes de communication et de sensibilisation, Ils doivent obtenir des leaders d’opinion, des témoignages publics en faveur du respect des droits des filles adolescentes. Ces derniers se sont jusqu’à présent montrés réceptifs et désireux de mettre à profit leur influence en appelant à abandonner les pratiques hostiles au développement des adolescentes et de la communauté.

leaders_vbg3.jpg  leaders_vbg5.jpg

leaders_vbg4.jpg


Jécuthiel Yaméogo
 
< Précédent   Suivant >