mercredi, 26 juillet 2017
Accueil arrow News arrow Projet ReDuS-C : Installation du Comité de Suivi à la Base de la commune de Kantchari

Menu principal

biblio.jpg
 
Bienvenu(e) sur le siteweb de l'Association Tin Tua
Projet ReDuS-C : Installation du Comité de Suivi à la Base de la commune de Kantchari Version imprimable Suggérer par mail
csb-kantchari.png

La participation des populations au diagnostic, à l'identification des besoins prioritaires, la mise en œuvre et le suivi des projets est plus que jamais indispensable.  En effet, l'instrument "projet" qui a pour objectif d'améliorer les conditions de vie des communautés doit bénéficier de l'implication des populations bénéficiaires pour sa bonne réussite. Lorsque les populations à la base auront identifié leurs besoins et élaboré les initiatives d'auto-développement, tout apport extérieur constituera désormais une aubaine, une opportunité pour réaliser leurs projets les plus pertinents. Ce serait comme une aide à la demande qui prend efficacement en compte les besoins réels et exprimés par les communautés elles-mêmes! Rien ne sert d’ailleurs, de déverser de l'aide aux populations tant qu’elles ne se seront pas organisées et tant qu’elles n’auront pas pris conscience de l'impact que pourrait avoir cette aide. Il s’agit pour elle, tout de prime abord, de mobiliser leurs énergies et leurs moyens propres pour exécuter et suivre de façon efficiente la mise en œuvre des projets. 

C’est dans cette optique que Tin Tua a appuyé la commune de Kantchari, dans le cadre du projet de Résilience communautaire durable au sahel en tenant compte du climat (ReDuS-C), à mettre en place son comité de suivi à la base (CSB). C’était le Lundi 17 Août 2015 dans la salle de réunion de la mairie en présence des responsables de la délégation spéciale de Kantchari. Ce comité composé de 10 membres issus des organisations à la base devient ainsi un pôle de plaidoyer pour la prise en compte des préoccupations des populations locales bénéficiaires des politiques publiques au développement auront identifié leurs besoins et élaboré les initiatives d'auto-développement, tout apport extérieur constituera désormais une aubaine, une opportunité pour réaliser leurs projets les plus pertinents. Ce serait comme une aide à la demande qui prend efficacement en compte les besoins réels et exprimés par les communautés elles-mêmes! Rien ne sert d’ailleurs, de déverser de l'aide aux populations tant qu’elles ne se seront pas organisées et tant qu’elles n’auront pas pris conscience de l'impact que pourrait avoir cette aide. Il s’agit pour elle, tout de prime abord, de mobiliser leurs énergies et leurs moyens propres pour exécuter et suivre de façon efficiente la mise en œuvre des projets. 

csb-kantchari_2.png
Vue de quelques participants à la rencontre d'installation
 
< Précédent   Suivant >